Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du syndicat CGT de la MEL
  • : L'actualité du syndicat CGT de la MEL
  • Contact

Nos Journaux

    à voir ici !

 

Recherche

Vos élus en CAP & CTP

        elus ctp capv2

Archives

Votre carrière

votrecarriere

Merci à la CGT

Conseil General du Puy de Dome

Le coin des cadres

Catégories

Le FN, le pire ennemi des salariés

fn pire ennemi

Nous contacter :

Syndicat CGT-LMCU
Hotel de Communauté
59034 LILLE cedex

Tel: 0320212346

e-mail :
syndicat_cgt@lillemetropole.fr

Contacter l'administrateur

     mailcgt

23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 15:05

Le site poursuit ses activités à cette adresse :

http://www.cgt-mel.fr

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu
commenter cet article
17 mars 2017 5 17 /03 /mars /2017 14:13

 

 

 

21 Mars : journée d’action pour la défense de l’industrie et des services publics

 

 

Mardi 21 mars, dans le prolongement de la journée de mobilisation du 7 mars dernier, la CGT organise une journée d’action pour la défense de l’industrie et des services publics.

 

Dans cette période électorale engluée dans les affaires, certains candidats focalisent leurs annonces sur une surenchère à la casse des services publics et à la suppression des fonctionnaires. 500 000 pour Fillion, 120 000 pour Macron dont 70 000 dans nos collectivités. Le Pen derrière un discours démagogique mènerait sans nul doute une politique antisyndicale et anti –fonctionnaires. Dans le même temps, le Medef réclame sans rougir 100 milliards de baisses de dépenses publiques supplémentaires pour le prochain quinquennat. Faisons taire cet acharnement anti fonctionnaire !

 

 

Pour la CGT, le monde du travail doit réagir et défendre ses intérêts : Pas d’industries sans services publics, pas de services publics sans industrie ! Les politiques d’austérité, les réformes territoriales, celle de l’Etat et de l’hôpital sont des outils d’adaptation de l’action publique aux impératifs du capital , au détriment des besoins des usagers, des conditions de travail, et de l’emploi des agents. Ces politiques sont partout en échec et provoquent chômage, paupérisation, désindustrialisation, affaiblissement de la cohésion sociale. La CGT entend peser dans les débats et rompre avec ces orientations destructrices.

 

 

A la Mel, alors que les effets du PPCR commencent à se faire sentir, l’administration impose un recul des conditions de travail à travers un nouveau règlement intérieur, aucune avancée n’est constatée sur les rémunérations, la reconnaissance des réussites aux concours et examens est remise en cause, les problèmes de sous effectifs s’aggravent,  Etc…

 

 

 

Nous devons refuser les casses industrielles et des services publics. Dans cette période, faisons entendre nos revendications :

Augmentation des traitements, Politique de recrutements, défense et amélioration du statut pour une réelle réponse aux besoins des populations, réduction du temps de travail à 32heures.

 

 

La CGT Mel appelle à la grève mardi 21 mars après-midi. La CGT MEL appelle les agents de la MEL à participer à une Assemblée Générale du personnel mardi 21 mars à 11 H salle des réceptions.

 

 

 

La CGT MEL appelle à participer à la grève et à la manifestation portes des Postes à Lille à partir de 14H (rendez-vous à 13H30 sur le parvis du R+8.)

 

Tous concernés, tous mobilisés !

 

Nous appelons nos adhérentes et adhérents à relayer cet appel auprès des collègues. Nous appelons nos adhérents et militants à prendre toutes les dispositions nécessaires pour réussir la mobilisation. Il en va de l’avenir des services des services publics. Appelons également nos collègues à venir renforcer la CGT.

 

 

 

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu
commenter cet article
15 mars 2017 3 15 /03 /mars /2017 14:42

 

Hôpital de Wattrelos

 

L’EHPAD en lutte depuis le 5 décembre

 

 

Quinze semaines de lutte pour les personnels de l’EHPAD du Centre Hospitalier de Wattrelos, pour obtenir des conditions décentes d’exercer leurs missions auprès des personnes âgées dont ils ont la charge.


Malgré les pressions et le refus de dialogue de la direction, ils tiennent bon, pour dénoncer les manques d’effectifs et de moyens, l’épuisement professionnel, le non remplacement des personnels en formation ou en arrêt-maladie, le recours aux CDD à répétition, le management pathogène... Ils ont établi une liste de 32 revendications pour empêcher que ne survienne un drame, tant chez les patients que parmi les personnels. 


Combien de temps encore devront-ils se battre ?

 

La CGT-MEL apporte son total soutien aux personnels de l'EHPAD de Wattrelos.

 

 

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu
commenter cet article
9 mars 2017 4 09 /03 /mars /2017 13:44

 

 

Auchan : 600 emplois menacés

 

 

 

 

Lors du comité central d’entreprise du 2 mars 2017, le groupe Auchan a présenté la situation de l’entreprise et la nouvelle organisation de l’enseigne.

 

La CGT tient à sonner l’alarme en dénonçant la casse des personnels qui va en découler. Ce sont en fait 600 emplois qui sont menacés ! Un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) va être mis en place, comme pour mieux licencier, avertit la CGT Commerce et service.

 

 

 

 

 

Pourtant, l’enseigne Auchan a engrangé des aides publiques considérables : 14 millions d’euros grâce à la loi Fillon, 67 millions d’euros hérités du CICE, et 65 millions en 2015.

 

La CGT constate une fois de plus que les entreprises profitent de l’argent public non pas pour investir dans l’outil de travail et les embauches, mais au contraire pour détruire des emplois et faire baisser le prix du travail afin d’augmenter la rentabilité des capitaux et des profits. 

 


Auchan veut arborer une image nouvelle de marque unique mais ce sont encore les salariés qui paient la note, s’insurge la fédération commerce. Les élus CGT et la Fédération CGT Commerce et services mettront tout en œuvre pour empêcher cette nouvelle casse sociale !!

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans Actu nationale
commenter cet article
8 mars 2017 3 08 /03 /mars /2017 10:22

 

 

8 Mars :

Journée internationale des droits des femmes

 

En 2017, nous voulons que cessent enfin les inégalités au travail, en termes de salaires, d’accès à l’emploi, de carrière, de temps de travail. Nous voulons l’égalité salariale et la revalorisation des salaires dans les métiers à prédominance féminine.

 

 

 

 

En 2017, nous voulons que soit garanti le droit d’accès à l’avortement, à la contraception dont la légitimité est sans cesse remise en cause. Nous voulons un égal accès à la santé et aux services publics garants d’une égalité de traitement pour toutes et tous.

 

 

En 2017, nous voulons que cessent les violences sexuelles et sexistes à l’encontre des femmes : au travail, dans l’espace public comme à la maison.

 

 

 

 

En 2017 nous voulons des politiques volontaristes contre les stéréotypes de genre : à l’école, dans les médias, dans la vie publique et privée.

 

 

En 2017 nous voulons le partage des tâches domestiques et des services publics de prise en charge de la petite enfance et des personnes âgées dépendantes.

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans Actu nationale
commenter cet article
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 15:51

 

Le service public, moi j’y tiens.

Arrêtons la casse !

 

 

Les organisations syndicales de la Fonction publique territoriale CGT, FO, FAFPT et SNUTER-FSU, dans la continuité des actions menées depuis plusieurs mois (Lois MAPTAM, NOTRe, El Khomri, ATSEM) appellent l’ensemble des personnels à participer à la journée de grève et de manifestations du 7 mars 2017.

 

La casse des services publics s’amplifie partout avec :

- La mise en place de la réforme territoriale, qui s’accompagne de mutualisations des services, de mobilité forcée, de remise en cause du temps de travail, de privatisations de services, etc. ;

- La baisse des dotations de l’état (DGF), qui entraîne notamment pressions sur les effectifs, suppressions de postes (non-remplacement de départ à la retraite, fin de contrats de non titulaires…), fermetures de services, dégradation de nos conditions de travail, etc. ;

- La mise en place du RIFSEEP, qui accentue l’individualisation de la rémunération ;

- La revalorisation du point d’indice largement insuffisante, qui ne compense pas les pertes de rémunération accumulées depuis de trop nombreuses années ;

- La remise en cause des droits conquis, des primes, de l’action sociale, du 1% CNFPT, etc..

 

 

 

Dans nos collectivités, tout cela conduit à une situation historiquement catastrophique causée par les politiques d’austérité menées depuis plusieurs années par les différents gouvernements coupés de l’ensemble des salariés.

 

Depuis le 1er janvier la situation des agents se détériore encore plus avec :

La fusion des Établissements Publics de Coopération Intercommunale (40% de disparitions), la création de nouvelles métropoles et la création de communes nouvelles, qui interviendront en 2017.

 

Des dizaines de milliers de postes sont menacés ! Les modalités d’organisation du temps de travail sont remises en cause pour en allonger la durée !

 

Depuis plusieurs mois les mouvements de grève se multiplient, ils s’inscrivent dans la durée.

 

Comme dans les hôpitaux, les maisons de retraite, l’enseignement ou la Sécurité sociale, ces conflits dans nos collectivités viennent confirmer notre constat, que toutes ces remises en cause s’attaquent au service public, qui est un gage d’égalité de traitement de tous les citoyens, et à l’ensemble des salariés qui le servent.

 

 

 

Nous nous devons d’organiser la résistance face à ces attaques concertées contre le service public local.

 

Les Fédérations CGT, FO, Sud Santé et Action sociale appellent elles aussi à la grève le 7 mars sur le champ social, sanitaire et médico-social, dans le public comme dans le privé, pour la défense d’une santé publique accessible à toutes et à tous et pour la défense de la protection sociale. Ce combat pour notre système de soins solidaire est évidemment aussi le nôtre.

 

D’autres appels à l’action ont été lancés à l’État, dans le secteur de la protection sociale et chez les retraités pour le 7 mars.

 

Pour mettre un coup d’arrêt aux attaques et porter les revendications, nos organisations ont décidé de prendre leurs responsabilités et appellent les agents territoriaux à participer massivement aux côtés de nos collègues hospitaliers et de l’État à la mobilisation nationale du 7 mars dans la Fonction publique.

 

 

 

Et parce qu’au-delà des attaques actuelles, les propositions et annonces qui émergent du débat électoral et qui remettent en cause nos acquis collectifs (emplois, statuts, protection sociale) nous imposent, agents publics, de prendre la parole et d’exprimer notre profond attachement au service public et à la Fonction publique.

 

Contre la casse de la Fonction publique territoriale, des services publics et de la protection sociale, pour l’augmentation des salaires, pour l’égalité professionnelle femmes/hommes, pour la défense des garanties statutaires, pour les créations de postes indispensables, pour de meilleures conditions de travail, pour le droit à la formation professionnelle.

Montreuil, le 9 février 2017

 

La CGT MeL appelle l’ensemble des agents à faire grève au minimum 1 heure.

 

Un préavis de grève national de 24 heures a été déposé.

 

NB : vous n’avez pas à informer l’autorité territoriale de votre intention de faire grève.

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu
commenter cet article
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 09:09

 

 

 

Ateliers « Unis contre l’Extrême droite », organisés à Courrières

 

 

 

 

Les Ateliers « Unis contre l’Extrême droite », organisés en intersyndicale par la CGT, la FSU, Solidaires, l’Unef et la FIDL, se tiendront au Centre culturel à Courrières, rue Aristide Briand, le 28 février 2017 de 9h00 à 17h00.

 

 

 

 

 

 

Visant à démontrer les dangers de l’extrême droite, cette journée se découpe en 3 ateliers :

 

 Atelier 1 : L’extrême droite employeur et acteur économique local


Après les municipales de 2014, l’extrême droite administre près d’une vingtaine de municipalités et gère plusieurs milliers d’agents territoriaux. Elle est également donneuse d’ordres au travers notamment de passations de marchés publics. Ces pratiques en tant qu’employeur et acteur de la vie économique locale permettent d’éclairer les conséquences de la mise en œuvre de ses propositions et conceptions politiques.

 

 

 

 Atelier 2 : Éducation – Jeunesse – Tissu associatif et culturel


La gestion des municipalités par l’extrême droite impacte les enfants et les jeunes : crédits alloués aux écoles primaires, subventions aux associations et centres sociaux, restauration et garderie scolaire, pressions sur les personnels communaux travaillant dans les écoles ou le périscolaire... Les décisions municipales ont des conséquences souvent importantes sur les conditions d’apprentissage des élèves et sur les conditions de travail des personnels.
La politique menée dans les municipalités gérées par des équipes d’extrême droite impacte particulièrement le tissu associatif. Qu’elles soient à vocation culturelle ou en direction de la jeunesse, les associations sont un défi pour l’extrême droite, qui révèle là un enjeu majeur de la réalité concrète de sa conception du « vivre ensemble ».

 

 

 

Atelier 3 : Comment le langage des organisations progressives est détourné


La reprise dans les discours oraux et écrits de termes, expressions présents dans des tracts syndicaux interpelle. Il y a une stratégie de déguiser le fonds de leur projet politique en le travestissant avec des reprises de constats, revendications portés par nos organisations. Se placer sur ce terrain leur permet de s’étendre à un électorat populaire déboussolé par une austérité violente et furieux de l’ampleur des dégâts sociaux.

 

 

 

 

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans Actu nationale
commenter cet article
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 11:00

 

 

Règlement intérieur :

Circulez, il n’y a rien à voir !

Voter n’est pas gagner !!!

 

 

 

 

 

Malgré les remarques des organisations syndicales et les alertes sur l’illégalité de certaines parties du projet de règlement intérieur, le conseil de la MEL a finalement adopté dans une même délibération :

 

 

« Le principe de mise en place d’un règlement intérieur et la mise en place d’un règlement intérieur ».

 

 

Adopter sans adopter, tout en adoptant : c’est ce qu’on appelle de la « dialectique politique ». Il est vrai que l’heure du vote était tardive (21h45 !)

 

 

Malgré la désapprobation de nombreux collègues et le souhait des organisations syndicales de voir un véritable dialogue social, la MEL 2017 affiche une nouvelle posture : « Circulez, il n’y a rien à voir » !

 

 

Cette façon de faire, inconnue jusqu’alors à la MEL, nous interroge : Où va notre administration ? Pour quel objectif ? Dans l’intérêt de qui ?

 

 

 

Certains veulent ils, à marche forcée, mettre en place le « new public management » à travers les conditions de travail qui se dégradent, les droits et les acquis sociaux remis en cause ?

 

 

Alors qu’il symbolise la solidarité et la convivialité, notre Comité d’action sociale est lui aussi dans le viseur : les locaux du Comité seraient éclatés sur plusieurs sites et certaines activités seraient remises en cause !

 

 

Quel paradoxe pour une collectivité qui se veut être « un employeur exemplaire » et qui dit « agir pour le bien-être de ses agents » !

 

 

Les élus syndicaux de la CGT mesurent parfaitement votre mécontentement : vous avez été nombreux à l’exprimer. Vous avez également été nombreux à agir et réagir, à travers votre mobilisation sur la situation du Bâtiment Luxembourg.

 

 

Mais il arrive un moment où le mécontentement doit s’exprimer avec plus de force et d’unité.

 

 

 

Dans une période où certains responsables politiques parlent beaucoup de justice sociale et parce que nous sommes des agents territoriaux mais aussi des citoyens conscients, faisons nous entendre et respecter !

 

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans vie LMCU
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 13:14

 

 

 

La CGT-MEL sur twitter et Facebook 

 

 

Vous pouvez désormais nous suivre sur Twitter et Facebook.

 

Rejoignez-nous pour être au courant des dernières actualités, publications, travaux et la vie de votre CGT-MEL !!!

 

 

 

 

@cgtmel2017    

  https://twitter.com/cgtmel2017

 

 

 

 

 

https://www.facebook.com/CGT-MEL-181804248521217/?fref=ts

à voir icii

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans vie LMCU
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 08:36

 

 

Règlement intérieur

La CGT MEL vous informe

 

Courrier envoyé au Président Damien CASTELAIN

 

 

 

Monsieur le Président,

S’agissant du projet de délibération C 0240 du 10/02/2017 décidant « d’adopter le principe de la mise en place d’un règlement intérieur à la Métropole européenne de Lille » et « de considérer la version en annexe comme le règlement intérieur de référence ».

 

Nous tenons à vous faire remarquer que cette délibération pose plusieurs problèmes :

  1. Contrairement à ce qui est affirmé dans le texte de la délibération, le Comité technique n’a pas été consulté.

 

Lors du Comité technique du 19 janvier 2017, une information et un débat ont bien été organisés, sans que cela se traduise (malgré nos interrogations) par un vote formel du Comité technique ; ce qui entache la légalité externe de la délibération.

 

Le CHSCT n’a pas non plus été consulté alors que le projet de règlement intérieur porte notamment sur l’organisation des conditions de travail et de la sécurité.

 

Ce projet de règlement intérieur est décrit, par la délibération, comme un « document vivant » susceptible d’être modifié « après avis systématique du Comité technique ». Or, le règlement intérieur contredit cette version et mentionne (page 97) que « pour les modifications de fond, un passage du règlement en comité technique et/ou en CHSCT peut être nécessaire. »

 

  1. Contrairement à ce qui est affirmé dans le texte de la délibération, le projet de règlement intérieur ne constitue pas « la simple compilation de l’existant ».

 

Bien au contraire, le règlement intérieur modifie substantiellement les règles de fonctionnement de l’institution MEL, par exemple en Interdisant d’utiliser les véhicules du pool pour effectuer des activités sportives lors de la pause méridienne (page 93) ou en imposant une nouvelle procédure de gestion des arrêts maladie (page 51).

 

Cette procédure oblige les agents à signaler leur absence dès le premier jour d’absence (alors que la réglementation impose de transmettre le volet 3 de l’arrêt de travail dans un délai de 48 heures).

 

  1. En l’état, le projet de règlement intérieur comporte des inexactitudes voire des formulations entachées d’illégalité.

 

Il s’agit notamment des parties consacrées à :

  • L’utilisation des équipements de protection individuelle (EPI). En l’état, la formulation du règlement intérieur fait reposer la responsabilité de l’utilisation des EPI entièrement sur l’agent ou son encadrant, au mépris des dispositions du Code du travail s’agissant du nettoyage ou de la vérification de l’usure des EPI,
  • La surveillance médicale des agents fait l’impasse sur les dispositifs de surveillance médicale renforcée et les fiches d’exposition aux risques et fiches individuelles.

 

Il s’agit surtout des conditions d’accès aux informations contenues dans les répertoires ou courriers électroniques personnels. La procédure décrite par le règlement intérieur est illégale, en ce qu’elle viole les correspondances privées et remet en cause un droit fondamental : la correspondance privée est protégée par le droit du secret (article L.32-3 du code des postes et télécommunications électroniques) ; sa violation est punie par la loi (article 226-15 du code pénal).

 

Nous avons porté toutes ces remarques à la connaissance de vos services, sans que le contenu du règlement intérieur ne soit modifié.

 

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons de retirer ce projet de délibération de l’ordre du jour du Conseil et de prendre le temps de l’amender, dans une démarche respectueuse du dialogue social.

 

Dans le cas contraire, la CGT MEL se verrait contrainte de saisir les tribunaux afin de faire respecter les droits des agents.

 

Espérant avoir retenu votre attention, nous restons à votre disposition pour vous rencontrer.

 

Pour la CGT MEL

Le Secrétaire Général

Stéphane DUMEZ

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans vie LMCU
commenter cet article