Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du syndicat CGT de la MEL
  • : L'actualité du syndicat CGT de la MEL
  • Contact

Nos Journaux

    à voir ici !

 

Recherche

Vos élus en CAP & CTP

        elus ctp capv2

Archives

Votre carrière

votrecarriere

Merci à la CGT

Conseil General du Puy de Dome

Le coin des cadres

Catégories

Le FN, le pire ennemi des salariés

fn pire ennemi

Nous contacter :

Syndicat CGT-LMCU
Hotel de Communauté
59034 LILLE cedex

Tel: 0320212346

e-mail :
syndicat_cgt@lillemetropole.fr

Contacter l'administrateur

     mailcgt

25 juin 2015 4 25 /06 /juin /2015 10:11

 

 

Note aux syndicats sur la réunion du 16 juin 2015 :

Négociations parcours professionnels, carrières, rémunérations

 

 

 

 

 

La toute première observation est qu’au-delà des grilles, qui focalisent légitimement l’attention, l’accord qui sera proposé à la signature abordera de nombreuses dispositions relatives au déroulement de carrière, à la gestion des corps et cadres d’emploi, à "l’attractivité" de la fonction publique, à l’égalité professionnelle (du point de vue du classement des corps et cadres d’emplois féminisés dans la grille), aux modalités des négociations salariales.

 

L’accord constituant un ensemble (sans sous-signature de telle ou telle partie comme pour les accords Jacob), toutes les dispositions seront importantes et, pour l’essentiel, sont à appréhender ensemble.

 

Alors que sur la grille le gouvernement affirme être au bout de ses propositions, sur toutes les autres questions, les choses ne sont pas encore complètement calées.


Le texte du protocole sera négocié à partir de la réunion du 30 juin, pour un texte présenté par la ministre le 9 juillet. Des bilatérales permettront d’avancer parallèlement aux 4 réunions plénières d’ici le 9 juillet.

 

Concernant la grille, nous vous joignons les documents reçus.

 

 

Les conditions du déroulement de carrière, du reclassement d’une grille à l’autre (surtout pour la catégorie C), font aussi partie de l’appréciation de la grille. Nous ne disposons pas encore de l’ensemble de ces informations.

 

Concernant le calendrier, il est ramené de 2022 à 2020, avec une première étape de revalorisation sur la grille en 2017.

 

L’affirmation du principe garantissant pour tous les agents l’accès au minimum à un deuxième grade est importante, mais demande à être précisée quant à sa déclinaison.


Concernant la filière sociale, pour l’instant seule la décision de passage de la filière sociale en catégorie A est claire, le modèle étant celui des paramédicaux.


Concernant les bornages indiciaires de la catégorie A-type, ils seront harmonisés avec les corps enseignants et d’ingénieurs. De nombreux corps d’ingénieurs sont sur d’anciens bornages (enseignement supérieur et recherche,…).

 

La revalorisation de la valeur du point d’indice ne faisait explicitement pas partie de la négociation depuis le début. Pour la CGT, qui a toujours refusé que les déroulements de carrière (passages d’échelon, promotions, meilleure prise en compte des qualifications,...) soient mêlés aux négociations salariales proprement dites, le principe n’est pas choquant en soi.

 

Cependant, il va de soi que dans le contexte de gel inacceptable de la valeur du point d’indice que nous subissons, un engagement explicite du gouvernement sur sa revalorisation serait d’une importance particulière dans le contexte de cette négociation.

 

 

Concernant une première interprétation des grilles proposées par le ministère, quelques points sont à retenir.

 

La durée "statutaire" pour dérouler un grade est stable ou peu modifiée.

 

Le SMIC actuel équivaut à l’indice 315 majoré.
L’indice initial de la catégorie C passera à 330 (majoré).
L’indice terminal de la catégorie C se rapproche de l’actuel indice terminal du premier grade de la catégorie B, 486. Cet élément contraint à une réévaluation des catégories B et A.

 

L’indice initial de la catégorie B passera à 343 (majoré).
L’indice terminal du deuxième grade du B passe à l’ancien indice terminal du CII antérieur au NES, 534.
L’indice terminal de la catégorie B passe à 587.

 

L’indice initial de la catégorie A passera à 390 (majoré).
L’indice terminal du deuxième grade du A passe à l’indice maximal de la grille : 1015 brut et 821 majoré.
Tableaux grilles indiciaires (PPCR au 17 juin 15) (Voir pièce jointe en PDF)

 

 

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans Salaires
commenter cet article
6 mai 2014 2 06 /05 /mai /2014 14:58

 salaires 6 05 14a

banquez salaires

 

 salaires 6 05 14b

salaire tournesol 

 salaires 6 05 14c

 salire dignité

 

 

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans Salaires
commenter cet article
31 juillet 2013 3 31 /07 /juillet /2013 08:36

 

Catégorie C :

 

un engagement verbal sans priorité concrète

 

Le 23 juillet, le ministère de la Fonction publique a réuni les organisations syndicales, après leur rejet unanime des conditions de reclassement sur la nouvelle grille temporaire proposée par le ministère.

 

salaires-cgt.jpg

 

L’austérité salariale est une impasse

 
Le 7 février 2013, la ministre de la Fonction publique faisait un constat sans concession de la grille indiciaire dans la Fonction publique, de la politique indemnitaire, et établissait une priorité pour la catégorie C : _ "En l’espace de cinq ans, la grille de la catégorie C a été déstructurée par les hausses successives du SMIC et le gel du point. Plus d’un million de fonctionnaires ont aujourd’hui un traitement proche du salaire minimum ...
Le Gouvernement entend avancer rapidement sur ce sujet et vous proposer un ensemble de mesures applicables au 1er janvier 2014… Dans le même temps, les régimes indemnitaires ont pris une place de plus en plus importante au détriment des grilles. »

 

Le gouvernement justifiait son refus d’une augmentation du point d’indice par son choix de concentrer ses marges de manoeuvres budgétaires sur la catégorie C et les agents les moins rémunérés.

 

Depuis le début la CGT considère qu’une démarche isolant une catégorie par rapport à une autre est une impasse, qu’il faut passer au plus vite à une négociation sur l’ensemble de la grille, et affronter la question du pouvoir d’achat en relevant la valeur du point d’indice. Des mesures partielles ne sont pas tenables dans le cadre de la politique d’austérité qui est imposée à la Fonction publique et à ses agents.

 

L’analyse de la CGT est malheureusement confirmée et au-delà, par les décisions du gouvernement pour la catégorie C.

 

unehuma31jan13

 

Un engagement que la ministre n’arrive pas à tenir

 


Le 21 mai 2013, la Fonction publique proposait aux syndicats un abondement uniforme de 7 points d’indice pour la catégorie C, sauf pour le haut de l’échelle 5 (adjoint principal de 2ème classe,..) et pour l’échelle 6 (adjoint principal de 1ère classe,…), qui restaient inchangés. En 2015, une nouvelle attribution uniforme de points d’indice mais sur toute la grille était prévue, de sans doute 5 points.

 

L’ensemble des organisations syndicales ont considéré ces propositions extrêmement insuffisantes par rapport à la situation de la catégorie C.

 

Le 28 juin 2013, la Fonction publique a présenté une nouvelle grille de carrière de la catégorie C, temporaire pour la période du 1er janvier 2014 à 2015.

 

Si elle était véritablement temporaire, cette nouvelle grille pouvait représenter une amélioration pour la situation des agents de catégorie C. Par exemple, l’indice de sommet passait de l’indice majoré 430 à l’indice 457 en 2014. Un minimum de progression indiciaire entre échelons était aussi rétabli. Au 1er janvier 2015 une attribution uniforme de 5 points supplémentaires d’indice sur toute la grille est aussi prévue.

 

Le 7 juillet, la Fonction publique a présenté aux syndicats des conditions de reclassement sur la nouvelle grille, équivalentes en moyenne à un abondement de 5 points d’indice par agent. De très nombreux agents auraient été reclassés à un, voire plusieurs, échelons inférieurs à celui qu’ils détiennent dans la grille actuelle. L’ensemble des syndicats a rejeté cette proposition, qui fait perdre tout intérêt à cette nouvelle grille, devant de plus être remplacée à l’issue des négociations ouvertes cet automne.

 

Le 23 juillet, la Fonction publique représente la même grille, en éliminant quelques reclassements d’échelon qui n’apportait qu’un seul point d’indice, voire aucun.

 


L’ensemble des organisations syndicales ayant répété que la proposition restait aussi inacceptable pour les agents, le cabinet du ministère a indiqué qu’il retirait la proposition de nouvelle grille temporaire pour la catégorie C, et qu’il attribuerait au 1er janvier 2014 le même nombre de points à toute la grille (4, 5, 6,… ?).

 


Une réunion sera convoquée fin août ou début septembre pour présenter le dispositif retenu. Si les négociations n’avaient pas assez avancé en 2014, une nouvelle attribution uniforme de points d’indice en 2015 (5 points) aura lieu.

 

Pour aggraver encore les choses, les ratios de promotion sont encore en baisse pour 2013 et 2014 dans toute la Fonction publique, contredisant une fois de plus les intentions déclarées de la Ministre.

 

Tout cela confirme que pour faire aboutir de justes et indispensables réformes sur les carrières, il faut sortir d’urgence d’une politique d’austérité, dont il ne peut rien sortir de bon.

 

Pour la CGT, le temps des demi-mesures et du dialogue social biaisé est terminé.

 

C’est refaire l’ensemble de la grille indiciaire de la Fonction publique, toutes catégories confondues, qui est nécessaire, dès cet automne. Ce sont des mesures salariales d’ensemble, pour en finir avec le gel du point d’indice et rattraper les pertes accumulées, qui sont nécessaires.

 

mobili-10-09-13.jpg

 

C’est l’intervention des personnels, sur leurs revendications, tous ensembles, pour sortir de la politique d’austérité ne permettant aucune réponse catégorielle, qui est nécessaire.

 

Mobilisons-nous, en commençant par le 10 septembre !

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans Salaires
commenter cet article
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 10:00

gel-inacceptable.jpg

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans Salaires
commenter cet article
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 07:51

cgtcatcnov12a.jpg

cgtcatcnov12b.jpg

cgtcatcnov12c.jpg

cgtcatcnov12d.jpg

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans Salaires
commenter cet article
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 13:31

Pas de hausse du SMIC au mois d’août :

Les salariés attendront encore !

 

SMIC_joie_REDUIT.jpg

C’est le taux d’inflation hors tabac des ménages urbains, dont le chef est ouvrier et employé, qui sert de référence pour l’éventuelle revalorisation du

SMIC. A la fin du mois de juin, il s’établissait à 1,96% au-dessus de son niveau de novembre dernier. La revalorisation aurait été obligatoire s’il avait atteint 2%. Le gouvernement en profite donc pour refuser toute augmentation alors que le taux d’inflation a atteint 2,1% au mois de juin. Les prix de l’alimentaire, de l’essence continuent eux d’augmenter.

 

Le SMIC est fixé actuellement à 9,00 euros brut de l’heure, soit 1.365 euros brut par mois pour un temps plein, notoirement insuffisant pour permettre de répondre aux besoins des ménages. La CGT revendique un SMIC à 1 700 euros compte tenu de l’inflation et du poids des dépenses contraintes (chauffage, carburants, loyer, etc.). En effet, une hausse régulière du SMIC alimentant une dynamique salariale contribue, au travers de la consommation des salariés, à la croissance économique, favorisant le développement de l’activité et de l’emploi.

 SMICjuillet11.jpg

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans Salaires
commenter cet article
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 15:39

Décret de création d’un 8ème échelon « dit spécial » pour la catégorie C :

les organisations syndicales de la Fonction Publique de l’Etat ont voté

CONTRE un décret discriminatoire


 

 grillesalaire-2.jpg

Après avoir démontré que le projet de décret ne correspondait pas aux attentes de la majorité des agents de catégorie C, les fédérations, à l’unanimité, ont voté « contre » ce décret qui prévoit la création d’un 8è échelon « spécial » pour les agents des corps de catégorie C, classés à l’échelle 6, qui n’en bénéficient pas.

Le décret est discriminatoire car il continue à ne pas reconnaître la technicité accrue de l’ensemble des agents de cette catégorie !

 

Il est discriminatoire car son accès sera contingenté et très limité. Ainsi, de nombreux agents, arrivés au 7è échelon, n’obtiendront jamais ce 8è échelon !

 

Il est discriminatoire car il renforce, encore, les inégalités Femmes / Hommes dans la mesure notamment où une large majorité d’agents « C Administratifs » sont des femmes !

 

Il est source d’injustice puisque la « promotion » à ce 8è échelon se fera par tableau d’avancement sur des critères où la subjectivité risque fort de l’emporter.

 

Les organisations syndicales de la Fonction Publique de l’Etat dénoncent cette politique de mépris envers les agents de catégorie C de la Fonction publique. Elles exigent du Ministre la mise en place d’un 8ème échelon qui soit à accès linéaire. Il démontrerait ainsi tout l’intérêt qu’il porte à cette catégorie d’agents.

 

 

De plus, Les organisations syndicales revendiquent des mesures assurant de meilleurs déroulements de carrière pour l’ensemble des personnels dans le cadre d’une refonte globale de la grille indiciaire.

 

cgttousgagnant.jpg

 

 

Communiqué des organisations syndicales de la Fonction Publique
CFDT, CFTC, CGT, FO, FSU Solidaires, UNSA

 

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans Salaires
commenter cet article
30 mai 2011 1 30 /05 /mai /2011 15:22

manif31mai2011

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans Salaires
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 15:17

greve31mai11a.jpg

greve31mai11b.jpg

Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans Salaires
commenter cet article
11 mai 2011 3 11 /05 /mai /2011 09:52

salairemai11

 

 

Monsieur François BAROIN

Ministre du Budget, des Comptes publics, de la Fonction

Publique et de la réforme de l’Etat

139, rue de Bercy 75572 PARIS CEDEX 12

 

 

 

Monsieur le Ministre,

 

En raison des choix désastreux de votre gouvernement, la situation salariale dans la Fonction publique atteint un niveau inégalé de dégradation.

 

Pour la première fois depuis la Libération, les agents de la Fonction publique se voient imposer deux années consécutives de gel de la valeur du point d’indice. La perte de pouvoir d’achat de celui-ci depuis 2000 s’élève désormais à 11% et, sans changement de cap, continuera de se creuser compte tenu des prévisions d’inflation. La hausse progressive de la cotisation retraite imposée par le gouvernement et le Medef va amplifier cette baisse salariale.

 

Contre toute logique, votre gouvernement s’efforce de faire croire que sa politique salariale garantirait le pouvoir d’achat des agents. Cette affirmation baroque est démentie par le dernier Rapport annuel sur l’état de la Fonction publique qui établit qu’en 2008, le salaire net moyen dans la Fonction publique territoriale a baissé de 0,6% par rapport à 2007. De même, l’INSEE estime que le salaire moyen dans les administrations publiques a baissé de 0,1% en 2010 et qu’il sera en baisse de 0,9% à la mi-2011.

 

Votre politique salariale ne constitue donc en rien une réponse satisfaisante à la question du pouvoir d’achat. De plus, l’idée que l’amalgame de l’ensemble des éléments d’évolution de la rémunération aurait pour objet de répondre à cette question constitue une négation du principe de carrière et de la notion même de reconnaissance des qualifications.

 

Face à cette situation, les organisations syndicales de la Fonction publique, réunies le 5 mai dernier, ont dans leur ensemble réaffirmé fortement leur attachement au point d’indice, élément central et prioritaire en matière salariale dans la Fonction publique.

 

En effet, seule la progression du point d’indice permet véritablement de compenser l’inflation et d’assurer une réelle augmentation des salaires, pour tous les fonctionnaires et agents contractuels. C’est pourquoi les organisations syndicales exigent une augmentation immédiate et conséquente du point d’indice, suivie de l’ouverture d’une véritable négociation sur :

- Les mesures de rattrapage ;

- Une revalorisation des grilles indiciaires ;

- Une véritable politique salariale dans la Fonction publique.

 

Pour ce faire, elles appellent l’ensemble des agents des trois versants de la Fonction publique à se mobiliser fortement le mardi 31 mai prochain, sous les formes locales ou sectorielles les plus appropriées : rassemblements, manifestations, grèves…

 

Dans ce cadre, la Fédération CGT des Services publics dépose un préavis de grève de 0 à 24H pour la journée du 31 mai 2011 pour l’ensemble des agents des services publics territoriaux.

 

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de nos respectueuses salutations.

 

Pour la Fédération CGT des Services Publics,

Baptiste TALBOT, Secrétaire général

 


Richesses2

 


Partager cet article

Published by syndicat cgt Lmcu - dans Salaires
commenter cet article